À propos

Appréhender le monde de la blockchain et des cryptomonnaies n’est pas une tâche facile. La première fois que j’ai entendu parler de Bitcoin et que j’ai essayé de savoir comment cela fonctionnait, je n’ai rien compris. J’ai vaguement retenu que toutes les transactions étaient conservées sur une base de données appelée blockchain (ou chaîne de blocs en bon français) et que certains acteurs du réseau appelés mineurs consacraient leur énergie électrique à valider ces transactions, ce qui empêchait tout contrôle par une entité unique comme un État ou une banque centrale.

Comme beaucoup d’autres, j’ai rejeté la chose en me disant que c’était trop complexe pour ça puisse marcher. Mais Bitcoin n’avait pas besoin de moi pour continuer. Bloc après bloc, le nombre de transactions augmentait et la chaîne grossissait inexorablement. Année après année, la communauté grandissait, l’écosystème économique se développait, l’image publique de cette curieuse monnaie alternative s’améliorait dans les médias et auprès des dirigeants politiques de ce monde.

Au printemps 2017, suite à une envolée du prix du bitcoin, je me suis rendu compte que Bitcoin était toujours là et qu’il se portait mieux que jamais. De plus, grâce à la nature open-source de Bitcoin, des jetons numériques apportant des fonctionnalités différentes étaient apparus : Dash et Monero en 2014, Ethereum en 2015, Steem en 2016, etc. Peu à peu je me suis plongé dans ce monde fascinant, et ceci jusqu’à l’obsession. Je comprenais progressivement en quoi Bitcoin était un bouleversement technique et quels problèmes il permettait de résoudre en apportant de la valeur à une information sans l’intervention d’un tiers de confiance. Je réalisais quelle utilité il apportait dans les pays ne disposant pas d’une monnaie (relativement) stable, comme dans les cas extrêmes du Zimbabwe et du Venezuela. Je m’apercevais qu’il était la suite logique de l’évolution apportée par Internet. Je me rendais compte à quel point il permettait de défier l’autorité : on pouvait ralentir Bitcoin, le diffamer, le réguler, l’interdire, mais on ne pouvait pas l’arrêter.

Sur ce site, je me propose de vous aider à mieux comprendre comment fonctionnent les cryptomonnaies et quels sont les enjeux qui animent cet écosystème fascinant. La tâche n’est pas facile : je ne prétends pas être un expert et j’apprends moi-même tous les jours de nouvelles choses sur le sujet. Néanmoins, je pense qu’il est utile d’en apprendre plus sur la technologie révolutionnaire de Bitcoin (la fameuse « technologie blockchain ») si nous voulons nous préparer au monde politico-économique de demain.