Acheter des cryptomonnaies

Dernière mise à jour de ce tutoriel : 25/05/2018

Acheter des cryptomonnaies n’est pas une chose facile pour le débutant. On peut en acheter à nos proches qui en possèdent, pour essayer, d’autant plus qu’ils se feront un plaisir de nous expliquer comment les utiliser et les stocker. Mais si on ne connait pas de personne de confiance qui pourrait nous en vendre, comment faire ? Il existe bien des sites pour rencontrer des gens en personne afin de convenir d’un achat ou d’une vente en liquide comme localbitcoins.com. Mais la démarche reste fastidieuse, bien qu’assez enrichissante humainement. Il existe également des distributeurs automatiques spécifiquement dédiés à l’achat de cryptomonnaies en liquide ou par carte bancaire mais ils ne courent pas les rues.

Aujourd’hui, le moyen le plus utilisé pour acquérir des jetons numériques est de passer par une plateforme d’échange en ligne. Ces plateformes sont des sites web spécialisés qui attirent le plus gros des échanges effectués entre particuliers. Il en existe de deux types :

  • Les plateformes qui acceptent les échanges contre une ou plusieurs monnaies fiat comme le dollar, l’euro, la livre, le yen, le yuan, le won, etc. Ce sont les plus régulées et les moins nombreuses.
  • Les plateformes d’échanges dédiées exclusivement aux échanges de cryptomonnaies. L’absence de monnaie fiat leur permet d’être moins contrôlée et elles présentent un plus grand choix de jetons.

On peut trouver une liste complète des plateformes d’échange sur CoinMarketCap.com classées selon leur volume d’échanges journalier. CoinMarketCap est une véritable mine d’informations : on peut y trouver les prix des différentes cryptomonnaies, mais également tout un tas de statistiques (quantité en circulation, capitalisation boursière, etc.), des graphiques, des liens essentiels (sites web officiels, codes source, explorateurs de blocs) et des indications sur les places de marché où on peut trouver chacune des cryptomonnaies.

Les plateformes d’échange acceptant l’euro

Toutes les plateformes d’échange proposant des monnaies fiat procèdent à une vérification d’identité. Elles ne le font pas par gaieté de cœur : elles ont l’obligation légale de vérifier l’identité de leurs clients pour éviter notamment le blanchiment d’argent ; c’est ce qu’on appelle le KYC/AML pour Know Your Customer / Anti Money Laundering. Ces vérifications ont une conséquence directe. Sauf exception, les cryptomonnaies ne sont pas anonymes mais pseudonymes : toutes les transactions sont écrites en clair sur la chaîne de blocs. Il s’ensuit que si vous avez acheté une cryptomonnaie en donnant votre identité, vous êtes facilement retrouvable. Il est donc judicieux de prendre vos précautions et de ne pas utiliser cette cryptomonnaie pour aller acheter de la drogue sur le dark web par exemple.

Plusieurs plateformes d’échange de confiance acceptent l’euro. Commençons par parler de Coinbase.

Coinbase

Coinbase est une plateforme d’échange particulièrement adaptée pour les nouveaux utilisateurs, en particulier par sa facilité d’utilisation. La plateforme vous vend directement les cryptomonnaies au prix du marché, ce qui fait que vous n’avez pas à vous soucier du prix. Coinbase n’est pas la seule plateforme axée sur l’accessibilité mais c’est la plus connue, la plus fiable et la plus développée.

De plus, le programme d’affiliation vous permet, si vous utilisez mon lien affilié (ou un autre), de bénéficier de 8 € (10 $) en bitcoins offerts à partir de 84 € (100 $) d’achat sur la plateforme. Cela ne s’applique bien évidemment qu’une fois, mais il peut être intéressant de s’inscrire pour cette seule raison car ce montant dépasse les frais payés à la plateforme. Je bénéficie également de 8 € de gain si vous utilisez mon lien.

Quelles sont les informations à fournir lors de l’inscription ?

Lors de votre inscription, vous devrez d’abord fournir une adresse e-mail valide, votre nom complet et votre adresse de résidence. Vous devrez ensuite donner votre numéro de téléphone afin de procéder à une validation à deux étapes (two-factor authentication) par SMS. Enfin, on vous demandera une copie numérique de votre pièce d’identité (carte d’identité ou passeport). Heureusement, celle-ci peut être réalisée aisément grâce à une webcam ou un smartphone.

Comment payer ?

Il y a deux façons de payer. La manière la plus simple est de payer par carte bancaire, comme se fait un achat en ligne traditionnel : le paiement a l’avantage d’être instantané. La deuxième méthode est de faire un virement. Les frais prélevés par la plateforme sont moins élevés mais le délai de paiement est plus contraignant : il faut plusieurs jours ouvrés pour enregistrer le relevé d’identité bancaire de Coinbase (chose à faire la première fois) et 1 à 2 jours ouvrés pour faire le virement en lui-même.

Quelles cryptomonnaies peut-on acheter ?

Il y a 4 cryptomonnaies disponibles sur Coinbase : le bitcoin (BTC), l’éther (ETH), le bitcoin cash (BCH) et le litecoin (LTC).

La concurrence entre les cryptomonnaies est rude : si vous considérez votre achat comme investissement, il serait dommage de miser sur le mauvais cheval. C’est pourquoi il est conseillé de faire du hedging (couverture des risques) en diversifiant vos avoirs. Personnellement (c’est mon opinion), je suggèrerais de répartir votre investissement entre les 3 premières cryptomonnaies proportionnellement à leurs capitalisations boursières, à savoir :

  • 60 % de bitcoins (BTC)
  • 30 % d’éthers (ETH)
  • 10 % de bitcoins cash (BCH)
Quels sont les frais ?

Faire tourner une plateforme d’échange n’est pas gratuit : c’est pourquoi Coinbase et les autres plateformes prennent toutes des commissions sur les échanges effectués. Les frais d’achat sont de 3.99 % pour le paiement par carte bancaire et de 1.49 % pour le cas d’un virement. Les frais de retrait, payés lorsque vous envoyez vos jetons vers une adresse extérieure, correspondent aux frais de réseau (appelés miner fees sur Coinbase). Il s’agit des frais payés aux mineurs validant les transactions : ces frais dépendent donc de l’état du réseau. Si ces frais restent faibles pour Bitcoin Cash et Litecoin (sous le centime), ce n’est pas le cas pour Bitcoin et Ethereum dont les réseaux sont régulièrement congestionnés.


Achat de 50 € de BTC par carte bancaire sur Coinbase

Pour plus d’informations, je vous conseille ce tutoriel plus détaillé.

Places de marché

Les autres plateformes d’échange de qualité sont des places de marché n’ayant pas la même simplicité d’utilisation que Coinbase. Celles-ci sont notamment utilisées par les tradeurs et prélèvent des frais moins élevés. Citons-en quelques-unes.

Coinbase Pro (anciennement GDAX) est une plateforme de marché appartenant à Coinbase. Les deux platformes sont liées : si vous le souhaitez, vous pouvez utilise votre compte Coinbase pour vous y connecter, à condition de fournir une pièce d’identité supplémentaire comme un permis de conduire. Elle propose les mêmes monnaies que Coinbase (BTC, ETH, BCH, LTC), et pour cause : les prix visibles sur Coinbase sont déterminés sur cette place de marché.

Kraken est une vieille plateforme d’échange basée aux États-Unis jouissant d’une bonne réputation dans la cryptosphère, en dépit d’une interface pas toujours optimisée. Elle propose un bon éventail de jetons dont le ripple (XRP), l’éos (EOS), le lumen (XLM), le dash (DASH), le monero (XMR) ou le zcash (ZEC).

Bitstamp est elle-aussi présente dans le milieu depuis longtemps. Il s’agit d’une plateforme européenne basée au Luxembourg. Il y a 5 jetons disponibles sur Bitstamp : le bitcoin (BTC), l’éther (ETH), le bitcoin cash (BCH), le litecoin (LTC) ainsi que le ripple (XRP).

Ces places de marché ont un point commun : elles fonctionnent toutes de la même manière. Sur ces plateformes, le prix des cryptomonnaies varie selon l’offre et la demande, ce qui est réalisé à l’aide d’un système d’ordres d’achat et de vente. Un ordre est une demande adressée par un utilisateur aux autres utilisateurs de la plateforme. Il peut s’agir d’un ordre d’achat (« je veux acheter 1 BTC à 6400 € ou moins ») ou de vente (« je veux vendre 1 ETH à 550 € ou plus »). Si la demande trouve preneur, si un autre utilisateur a passé un ordre qui correpond, l’ordre est exécuté et l’échange se fait. Le prix n’est rien d’autre que le dernier échange réalisé.

Voici à titre d’exemple le carnet d’ordres de Kraken pour la paire ETH/EUR :

Il est composé de deux colonnes : les ordres d’achat (buying) et les ordres de vente (selling). Le prix (price) correspond à la valeur d’un éther (ETH) en euro et le volume (volume) au nombre d’éthers mis à disposition pour ce prix : ici, on a 6.092 ETH mis en vente à 508.99 €.

Supposons que je sois un utilisateur voulant acheter 0.1 ETH. Si je veux que mon ordre d’achat soit exécuté instantanément, il faut que j’indique un prix d’achat supérieur ou égal à 508.99 €, qui est le prix le plus bas dans les ordres de vente. Si j’ai un peu de temps ou que je suis tradeur, je pourrai tenter d’en obtenir à un prix plus avantageux en plaçant un ordre à 500 € par exemple. Alors mon ordre sera enregistré dans le carnet d’ordres et sera exécuté lorsque quelqu’un voudra vendre 0.1 ETH à 500€ ou moins.

Les plateformes dédiées aux échanges entre cryptomonnaies

Toutes les cryptomonnaies ne sont pas disponibles sur les grosses plateformes d’échange acceptant l’euro : c’est pour cela qu’il faut procéder à des échanges cryptomonnaie-contre-cryptomonnaie pour pouvoir les obtenir. C’est actuellement le cas de l’ada (ADA), le jeton faisant fonctionner la plateforme de contrats intelligents Cardano : il n’est trouvable que sur des plateformes comme Binance et Bittrex, citées plus bas.

Places de marché

La stratégie commune pour acheter ces jetons plus méconnus est d’acheter des bitcoins sur Coinbase ou Kraken et de le transférer sur une place de marché réservée aux cryptomonnaies. Une fois arrivés, on utilise ces bitcoins pour acheter la cryptomonnaie souhaitée. Historiquement sur ce type de plateforme, tous les jetons numériques s’échangent contre du bitcoin (BTC) : tous les prix sont exprimés en bitcoins ou en satoshis (1 satoshi = 0.00000001 BTC).

Deux plateformes semblent être des références.

Binance est l’une des plus grosses plateformes mondiales, bien qu’elle ne propose pas (pour l’instant) d’échange contre des monnaies fiat. Basée en Chine, elle a le mérite d’avoir une interface épurée et fonctionnelle, de prélever des frais très faibles et de mettre à disposition une grande quantité de jetons. Bien qu’elle soit très jeune (2017), elle grandit et évolue de jour en jour.

Bittrex est une plateforme qui bénéficie d’une très bonne réputation dans la communauté. Son point fort est sa diversité : l’utilisateur a le choix entre plus de 200 jetons numériques.

Notez qu’il existe également des plateformes d’échange décentralisées qui sont résistantes à la censure et assurent l’anonymité de leurs utilisateurs.

Services directs

Pour les échanges ponctuels, il y a des services proposant des échanges rapides, qui ne demandent pas d’inscription mais qui nécessitent d’avoir une adresse externe pour la réception. On peut notamment citer Shapeshift et Changelly. Certains portefeuilles logiciels supportant plusieurs cryptomonnaies comme Exodus ou Jaxx utilisent Shapeshift pour procéder à des échanges internes.

 

Pour conclure, je dirais qu’il existe deux raisons pour lesquelles on souhaite acheter de la cryptomonnaie. La première, la plus noble, c’est pour l’utiliser. Dans le monde physique, c’est difficile car l’usage est peu répandu (très peu de commerçants l’acceptent, surtout en France) mais vous pourrez vous vanter d’avoir payé en bitcoins. En ligne c’est un peu plus facile.

La deuxième raison d’acheter, c’est l’investissement. L’éclatement de la dernière bulle nous le montre : investir dans les cryptomonnaies est une chose assez risquée au vu de la volatité des cours et du peu d’usage actuel. Je vous encourage donc à ne mettre que ce que vous pouvez vous permettre de perdre, et à étaler vos achats dans le temps pour « lisser » votre apport. Cependant, l’évolution technologique apportée par Bitcoin pourrait changer en profondeur les habitudes de demain. Si cela devait arriver et qu’une cryptomonnaie en venait à être adoptée massivement, alors son cours exploserait. Cela justifie un petit investissement : achetez de la cryptomonnaie, l’avenir vous le rendra.