Se créer une adresse simple : le portefeuille papier

Dernière mise à jour de ce tutoriel : 31/05/2018

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment générer une adresse simple sans installer de logiciel.

Dans le monde des cryptomonnaies, une adresse est l’équivalent d’un compte où vous pouvez recevoir et envoyer des fonds. Vous pouvez la partager publiquement sans risque. Chaque adresse est protégée par un mot de passe appelé clé privée. C’est cette clé privée qui vous permet de dépenser vos fonds : c’est pourquoi elle doit rester secrète et ne pas tomber entre de mauvaises mains.

Chaque cryptomonnaie a son type d’adresse et de clé privée, mais le fonctionnement reste toujours le même.

Ce que nous voulons faire ici c’est créer une adresse simple et la clé privée correspondante et les imprimer sur une feuille de papier. Cela s’appelle un portefeuille papier (ou paper wallet en anglais) et c’est la manière la plus simple de stocker des cryptomonnaies de façon sécurisée.

Comment créer un portefeuille papier ?

Pour créer un portefeuille papier, il faut se rendre sur des sites spécialisés comme BitAddress pour Bitcoin, ou CashAddress pour Bitcoin Cash.

Par soucis de sécurité, il est recommandé d’enregistrer la page web sur son ordinateur et de se déconnecter d’Internet. Pour enregistrer la page, vous pouvez le faire de deux manière :

  • Faire un clic droit et sélectionner « Enregistrer sous… » ou faire tout simplement Ctrl + S.
  • Télécharger la page depuis GitHub ou télécharger le .zip s’il y en a un (voir en bas de la page).

Vous pourrez vous reconnecter à Internet une fois le processus terminé.

La création du portefeuille papier se fait en plusieurs étapes. Je prendrai ici l’exemple d’une adresse Bitcoin.

Tout d’abord vous allez générer ce qu’on appelle de l’entropie en bougeant votre souris sur votre écran ou en tapant des caractères sur votre clavier. Cela permet d’augmenter la qualité du hasard produit par l’ordinateur et de générer une clé privée réellement aléatoire.

Une fois l’entropie créée, la page génère automatiquement une adresse et une clé privée. Ici, nous avons l’adresse (1Nw84U7hufQcbYHyuWwyBsQR3c9aNt3azd), la clé privée (L2V1DHq4GyXpdCZMvymeedV9r2hFxSA5MfoM6njsyfPhLmqby8ci) et les QR codes correspondants. Vous pouvez imprimer ce portefeuille papier simple en cliquant sur « Imprimer ».

Si vous voulez avoir un design plus esthétique, cliquez sur l’onglet « Porte-monnaie papier ». Vous serez en mesure de choisir le nombre de portefeuilles à générer (ici j’en ai généré un seul) et vous pourrez les imprimer en cliquant sur « Imprimer ».

Si vous voulez que vos bitcoins soient en sécurité, prenez garde à ne pas laisser de trace et à ne pas enregistrer la clé privée sur votre ordinateur.

Une fois le portefeuille papier créé et imprimé, vous êtes libre de commencer à envoyez des fonds vers l’adresse générée. Vous pourrez vérifier que l’adresse a bien été créditée en utilisant un explorateur de blocs comme Blockchair.

Pour les autres cryptomonnaies, il également possible de générer des portefeuilles papiers. Des adaptations de cette page existent pour Litecoin et Dash. Pour Ethereum, le mieux est de passer par MyEtherWallet (voir le guide guide de Ethereum-France). Il y a aussi des outils pour Monero, pour NEO, etc.

Comment dépenser un portefeuille papier ?

L’inconvénient avec les portefeuilles papier, c’est qu’on ne peut dépenser ses fonds directement. Pour cela, il faut utiliser des portefeuilles logiciels qui permettent d’importer (import) ou de balayer (sweep) des clés privées. C’est le cas d’Electrum (pour Bitcoin), d’Electron-Cash (pour Bitcoin Cash) et d’Exodus par exemple.

Est-ce sûr ?

Lorsque vous utilisez un des sites que j’ai cités, vous faites nécessairement confiance à quelqu’un d’autre. Il est donc tout à fait possible de tomber sur une arnaque. Néanmoins, vous pouvez minimiser vos risques en réalisant les actions suivantes :

  • Générez une première adresse et envoyez une petite somme à cette adresse. Une fois que vous avez constaté que vos fonds sont bien présents à cette adresse et qu’ils n’ont pas été instantanément volés, vous pouvez vous dire que la page que vous avez téléchargée est bien sûre et générer une seconde adresse.
  • Vérifiez sur le web que le page que vous avez utilisée est connue et a une bonne réputation (que personne n’affirme s’être fait volé).

Si vous vous y connaissez en informatique, vous pouvez également :

  • Vérifier la clé PGP de l’auteur présente en bas de page.
  • Vérifier le code source (javascript) de la page : franchement, si vous arrivez à cette étape, autant coder votre propre outil 😌