Silicon Valley, la série crypto-friendly

Silicon Valley est une série télévisée comique racontant l’histoire de jeunes programmeurs tentant de percer dans le monde ardu de la Silicon Valley. Créée par Mike Judge et diffusée depuis 2014 sur HBO, la série est très populaire aux États-Unis et en arrive à sa cinquième saison.

Comme son nom l’indique, la série se déroule dans la Silicon Valley en Californie, haut lieu d’innovation technologique, qui a vu naître des géants du numérique comme Apple et Google. Les protagonistes sont des développeurs travaillant et vivant dans un incubateur de startups. Conformément aux stéréotypes (cela rappelle un peu The Big Bang Theory), ce sont des nerds peu adaptés socialement. L’un d’entre eux, Richard Hendricks, crée un algorithme de compression révolutionnaire et fonde sa société, Pied Piper, au sein de laquelle il engage ses camarades. Pied Piper est rapidement convoitée par les acteurs du milieu, notamment par Gavin Belson, le PDG de Hooli, une entreprise fictive rappelant Google sous certains aspects.

Au fil des saisons, on suivra les péripéties des personnages dans la culture si particulière de la Vallée. La startup connaîtra un parcours semé d’embûches, notamment ralenti par les manœuvres malhonnêtes de Gavin Belson, prêt à tout pour rester leader du marché. Pied Piper sera tour à tour une application web permettant de vérifier les droits d’auteur d’une musique, une plateforme de cloud et une application de chat vidéo.

En quoi cette série est-elle bienveillante à propos des cryptomonnaies ? Dans les premières saisons, de nombreuses allusions au Bitcoin sont faites : on apprend même qu’un des personnages (Gilfoyle) en mine. De plus, par le rapport de force existant entre Pied Piper et les grosses structures déjà en place, la série rappelle la situation de la technologie blockchain par rapport aux secteurs qu’elle pourrait révolutionner comme le domaine bancaire. En fait, toute l’intrigue est focalisée sur l’innovation et l’entrepreneuriat, valeurs chères au monde des cryptomonnaies.

Dans la saison 4, cette tendance s’accentue : Pied Piper devient le projet d’un Internet décentralisé (ce qui fait penser à IPFS par exemple). Cette idée s’inscrit dans un mouvement de réaction populaire à la « censure » croissante orchestrée par les grosses plateformes du web traditionnel comme Facebook, Twitter et Youtube.

Avec la cinquième saison (dont la diffusion n’est pas terminée), la cryptomonnaie s’impose dans la série. Coinbase, la célèbre plateforme d’échange, obtient sa place dans le générique ; ce dernier étant une présentation animée des différentes entreprises implantées dans la Vallée. Comme on peut le voir sur l’image ci-dessous, le bâtiment utilisé pour représenter Coinbase est une pile de bitcoins. Et si on regarde plus attentivement la grue à côté, on peut apercevoir des éthers et des litecoins qui gravitent autour.

Mais surtout, le trailer du prochain épisode (l’épisode 7) nous apprend que Pied Piper va créer son propre jeton : le « Pied Piper Coin ». Face aux difficultés pour obtenir un financement de manière traditionnelle, l’entreprise aura recours à une ICO (Initial Coin Offering), moyen de financement particulièrement à la mode au sein des nouvelles entreprises travaillant dans la blockchain. Jusqu’à là limitée à quelques allusions, la cryptomonnaie devient un élément à part entière du récit. Nous verrons ce que cela donne dimanche prochain (le 6 mai), lors de la diffusion de l’épisode aux États-Unis.


Crédits : HBO

Crypto-enthousiaste et amateur de gros blocs.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.